centre de Monceau 3Réaliser une ''étude scientifique portant sur l'effet d'un entrainement spécifique sur les muscles respiratoires chez les sportifs d'endurance"...voilà l'objectif du centre ''Charleroi Sport Santé'' de Monceau-sur-Sambre. Le 27 septembre dernier, deux de ses membres, les Docteurs Severine MACQ, coordinatrice du centre et Stéphane LEFEVRE, médecin du sport, étaient à l'ESM pour présenter leur projet. C'était en présence des responsables du club et de nombreux joggeurs.
Le choix de l'ESM, connu pour sa pratique de sport d'endurance, ...
ne laisse aucun doute pour y réaliser une telle étude. Mieux, il y a, par ricochet, besoin d'analyser les paramètres de l'étude chez les coureurs à pied : «C'est pour cela qu'on est venu présenter l'étude au sein de l'ESM en espérant avoir des personnes intéressées pour participer", note Severine MACQ, coordinatrice du centre.
Pratiquement, ajoute Stéphane LEFEVRE, « On va essayer d'évaluer l'impact d'entrainement spécifique du muscle respiratoire sur essentiellement la performance sportive d'une part, en terme de course, en terme de fatigabilité, pénibilité à l'effort qui est ressentit par le sportif lorsqu'il court »
Présentée mercredi aux joggeurs, l'étude a tout de suite intéressé des coureurs, qui se sont inscrits pour y participer et eu d'échos favorables chez d'autres athlètes du club. La liste étant toujours ouverte, les chercheurs se disent encouragés par ces premières inscriptions.
« IL y a un groupe qui va continuer son entrainement habituel au sein du club et l'autre groupe qui va continuer son entrainement habituel et auquel on va y ajouter un entrainement spécifique des muscles respiratoires à l'aide d'un petit dispositif qu'on appelle ultra-bref que l'on met au niveau de la bouche..» explique LEFEVRE.
L'étude va durer deux mois, renouvelables selon les besoins. Par des entrainements spéfiques, elle permettra, selon les chercheurs, de faire une évaluation de performances sportives, de consommation d'oxygène notamment et la pénibilité de l'effort qui est ressentit.
Le tout pour savoir : « Si oui ou non l'entrainement spécifique des muscles respiratoires peut avoir un impact sur la fatigabilité, sur la pénibilité que le sportif ressent à l'effort et surtout sur la consommation en oxygène, puisqu'on aura mesurer avant et après dans un test standardisé sur le tapis roulant au sein du centre de médecine sportif..» a affirmé le medecin du sport lors de cet entretien réalisé dans la salle des conférences de l'ESM.
CAMARA Naby Moussa

Accueil des nouveaux.

bienvenueEnvie de faire de la course à pied dans une ambiance conviviale, en suivant des entrainements spécifiques adaptés à ton niveau?

Lire la suite...